• Bookish Follies

✒ Le jour où le bus est reparti sans elle de Béka, Marko et Maëla Cosson


Le jour où le bus est reparti sans elle, Clémentine se retrouve coincée dans une singulière épicerie de campagne, loin de tout… mais jamais aussi près de trouver ce qu’elle cherche : des réponses à ses doutes existentiels. Les histoires zen d’Antoine, l’incroyable épicier, l’expérience de Chantal l’écrivain, le passage de Thomas le PDG-randonneur, vont irrémédiablement changer la vision de la vie qu’avait Clémentine. Comme chacun de ces personnages, la jeune femme va essayer de trouver son chemin vers le bonheur. Même si, comme tous les chemins, il emprunte parfois d’étranges détours…


 







Ce livre est une véritable invitation à la réflexion. Une réflexion sur la vie tout simplement. Et tout cela se fait dans une atmosphère paisible et très relaxante. C’est un livre doudou, un livre qui fait du bien. Ce livre nous pousse à réfléchir sur notre vie actuelle, nos envies, le monde qui nous entoure. En effet, tout va tellement vite qu’on s’oublie et on ne prend plus le temps de se poser et de se retrouver. On passe souvent à côté des choses que nous offre la vie et des petits bonheurs quotidiens.


Dans cette histoire, nous allons rencontrer Clémentine qui va réaliser au fil de ses diverses rencontres qu’elle manque terriblement de confiance en elle et qu’elle veut à tout prix suivre un chemin qui n’est pas le sien. Elle n’écoute pas le monde qui l’entoure, la nature et surtout ses envies et désirs.


J’ai beaucoup aimé le message délivré par cette histoire. Chacun vit pour lui et trace son chemin.


Les dessins sont un peu niais, mais dans le sens positif du terme. Ils sont très beaux dans leur simplicité. C’est ce qui m’a charmé. Que l’on soit un adepte de la méditation ou non, on ne peut que se retrouver dans l’un des personnages du récit. Chaque citation évoquée est placée avec justesse. On peut tirer une leçon de vie de ce premier tome.

1 vue0 commentaire